Destructeur de documents Sécurisez votre identité !

Quelques chiffres sur l'usurpation d'identité en France

L'usurpation identité est un fléau qui peut coûter cher à ceux qui en sont les victimes, personne physique comme entreprise : fouille dans les poubelles ou dans les boîtes aux lettres, vol à la tire ou dans les voitures, intrusion dans un ordinateur ou un téléphone portable...
En 2013, 8% des Français ont déclaré avoir été victimes d'usurpation d'identité durant les 10 dernières années. En moyenne, on estime à 213 000 personnes le nombre de victimes de ce crime.

Pourtant, les Français semblent bien conscients du danger, puisque selon une enquête réalisée en septembre 2013 par CSA pour Fellowes, 68% d'entre eux pensent que le risque de se faire usurper leur propre identité est élevé. Ils sont 16% à reconnaître avoir laissé des informations confidentielles à un endroit non adéquat, tandis qu'ils sont presque autant (14%) à avoir déjà pu consulter un document confidentiel sur une personne qu'ils connaissent, à son insu. Le plus souvent, ils font la découverte de ce document à leur domicile (31% d'entre eux), ou tout simplement dans un appareil de copie type imprimante, scanner, photocopieuse (23%)...

Il y a donc une forte connaissance du phénomène d'usurpation. Pourtant, près de la moitié des Français interrogés jettent leurs documents administratifs à la poubelle sans les déchirer ou les conservent sans aucune forme de protection. Presque autant font de même avec leurs factures d'énergie ou de téléphone, et un peu plus de 40% avec leur acte de naissance.

Au niveau des entreprises, seules 44% des personnes interrogées déclarent que des consignes de sécurité ont été mises en place sur leur lieu de travail pour assurer la confidentialité de certains documents.

Dans ce contexte, la tâche est aisée pour les malfaiteurs de collecter les documents nécessaires pour voler votre identité. En allant, par exemple, fouiller les poubelles en bas d'un immeuble où un appartement était à louer : il arrive que les propriéraires jettent à la poubelle les dossiers de leurs visiteurs sans aucune formalité, contenant très souvent une manne d'informations privées comme professionnelles. 8 millions de Français, soit plus d'un Français sur 7, laisseraient également leurs papiers confidentiels dans des lieux non sécurisés : au vu de tous chez eux, abandonnées dans la photocopieuse de leur lieu de travail ou d'un lieu public...

Souvent, les victimes d'usurpation d'identité ne le découvent que plus d'une année après. Il leur faut alors prouver leur bon droit aux différentes institutions administratives. L'impact émotionnel peut être extrêmement violent.

Le destructeur de documents, un moyen de lutte efficace

Vous l'aurez compris, il est indispensable de conserver les documents confidentiels dans des endroits sûrs, de les surveiller avec la plus grande vigilance, et surtout, de ne pas les jeter sans destruction préalable.
C'est là que les destructeurs de documents entrent en jeu : ils vous permettent de jeter vos documents en toute sécurité, car préalablement rendus illisibles.

Il existe plusieurs types de destructeurs, que vous pouvez également trouver sous les noms de broyeurs de documents ou encore, déchiqueteuse de papier.

Chacun de ces types répondent à des besoins spécifiques :

  • pour la maison ou le bureau : si votre utilisation est personnelle pour des documents courants, nous vous conseillerons d'opter plutôt pour un destructeur de documents "pas cher" (sécurité P1 ou P2) ; pour le bureau pour des documents de faible importance, préférez une gamme au-dessus.
  • pour un ou plusieurs utilisateurs, pour un usage occasionnel, fréquent, intensif...,
  • en coupe droite ou croisée + En savoir plus,
  • pour différents types de matériaux comme du papier, des CD, des disques durs...,
  • et surtout, avec plusieurs niveaux de sécurité.

Jusqu'en 2012, les niveaux de sécurité étaient au nombre de sept :

  • Niveau 1 : documents généraux
  • Niveau 2 : documents internes
  • Niveau 3 : documents confidentiels
  • Niveau 4 : documents confidentiels d'une importance capitale pour l'entreprise
  • Niveau 5 : documents confidentiels exigeant une sécurité extrême
  • Niveau 6 : documents ultra secrets
  • Niveau 7 : documents secret défense

Cette classification a depuis été revue, notamment avec l'apparition de nouveaux supports d'information. Il s'agit de la norme DIN 66399 qui offre la capacité de différencier des niveaux de destruction en fonction des supports.

+ En savoir plus sur la nouvelle norme de classification de destructeurs DIN 66399

Quel destructeur choisir pour quel usage ?

Pourquoi détruire impérativement vos documents ?Découvrez l'innovation de l'année 2013 en matière de destructeurs : les déchiqueteuses à chargement automatiqueTout savoir sur la nouvelle norme de destructeurs DIN 66399